Ô mon Dieu, Trinité que j’adore,
aidez-moi à m’oublier entièrement pour m’établir en vous,immobile et paisible,
comme si déjà mon âme était dans l’éternité !
Que rien ne puisse troubler ma paix ni me faire sortir de vous, ô mon immuable,
mais que chaque minute m’emporte plus loin dans la profondeur de votre mystère !…
Ô Verbe éternel, Parole de mon Dieu, je veux passer ma vie à vous écouter,
je veux me faire toute enseignable afin d’apprendre tout de vous …
Ô Feu consumant, Esprit d’amour,
survenez en moi afin qu’il se fasse en mon âme comme une incarnation du Verbe …
Et vous, ô Père, penchez-vous vers votre pauvre petite créature, couvrez-là de votre ombre …
Ô mes Trois, mon tout, ma béatitude,
solitude infinie, immensité où je me perds, je me livre à vous comme une proie;
ensevelissez-vous en moi, pour que je m’ensevelisse en vous,
en attendant d’aller contempler en votre lumière, l’abîme de vos grandeurs.
Bienheureuse Elisabeth de la Trinité
Béni sois-tu, Seigneur, pour tes merveilles…
Béni sois-tu, Seigneur,
pour le matin triomphant
qu’annonce le concert innombrable des oiseaux,
pour la pluie qui claironne,
la joie d’un jour nouveau,
pour l’odeur du foin fraîchement coupé
et le bourdon
qui fait écho à la cloche de l’église.
Béni sois-tu, Seigneur,
pour le murmure de la source,
pour les montagnes roses et bleues,
et pour l’alouette
dont le vol se perd dans le firmament,
pour la chaude caresse du soleil,
pour les genêts éclatants,
et pour la lavande mauve,
pour la fourmi laborieuse
et pour l’abeille bourdonnante et affairée…
pour l’olivier qui scintille dans la gloire de midi…
Béni sois-tu, Seigneur,
pour la lumière tamisée du soir
qui pose comme un voile diaphane sur la montagne,
pour la brise fraîche et parfumée de la nuit,
pour le rossignol émerveillé.
Béni sois-tu, Seigneur,
pour tous les sourires du monde
que tu nous as façonnés avec art et tendresse
et que nous ne savons plus bien souvent contempler.
Pour l’allégresse du matin,
la splendeur de midi
et la douceur du soir.
Béni sois-tu, Seigneur.
Dieu de Lumière
Monique Janvier
Dieu Amour, Dieu de Lumière,
tu es comme un phare pour éclairer nos chemins,
pour nous prévenir des récifs dans les tourments du quotidien.
Il est des jours, Dieu d’Amour,
où, malheureusement,
nous doutons de ta Lumière…
Nous vivons alors, petits, rétrécis,
enfermés en nous-mêmes.
Pardon, Dieu d’Amour et de clarté,
pour tous ces doutes!
Fais grandir notre confiance en Toi,
en l’autre, en nous-mêmes.
Ouvre tout grand notre coeur.
Dissipe les zones d’obscurité,
les barrières de toutes sortes.
Donne-nous ta tendresse et ton espérance.
Ta Lumière est en chacun de nous:
nous sommes nés pour manifester ta gloire.
Amen.